Cette année encore, j’ai eu le plaisir d’aller au festival Art Rock à Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor. Le thème de cette édition était ANIMAL[S]. Je vous raconte tout ça ?Premier jour (samedi)
Je suis arrivée le samedi après-midi et après avoir récupéré mon pass photo (my precious !),j’ai retrouvé les copines Lalydo et Madame Ordinaire pour boire l’apéro et assister à plusieurs concerts. C’était la première fois que j’allais dans la fosse pour faire des photos et je vous avoue que je ne faisais pas trop la fière avant le premier concert…Heureusement il ne pleuvait pas samedi soir (Miguel était déjà passé vendredi) et on est arrivées pile pour le concert pop-folk de Charlie Winston sur la grande scène. On peut dire qu’il sait mettre l’ambiance, Charlie ! Avec son chapeau, son costume et sa guitare, il a fait danser tout Saint-Brieuc au son de Like a Hobo…Pour moi ce fut le baptême du feu de me retrouver avec tous les photographes mais j’ai adoré ça ! Et il faut reconnaître qu’on est à quelques centimètres des artistes, c’est chouette.

Après avoir bu un coup ( je vais essayer de ne pas commencer toutes mes phrases comme ça, mais c’était le week-end et je ne vais pas en festival si souvent, hein…), on a rempilé avec le concert du groupe de blues créole Delgres sur la scène B. Ils ont fait monter la température de plusieurs degrés, ce qui n’était pas plus mal !

Troisième concert de la soirée et retour à la grande scène (sachez que ce n’est pas facile de passer d’une scène à l’autre quand tout est plein à craquer) avec le groupe de rock écossais Primal Scream. Le costume rose psychédélique de Bobby Gillespie valait à lui seul le déplacement (je pense qu’il a le même couturier que la reine d’Angleterre), il ressemblait à un bonbon anglais, jusqu’aux bottines, roses elles aussi.

J’ai enchaîné avec le concert de Charlotte Gainsbourg (ah non, là on n’a pas eu le droit d’aller prendre des photos avec les vrais photographes), que nous avons finalement vu depuis la régie, l’occasion pour nous d’apprécier le travail des techniciens son et lumière sans qui tout ça ne ressemblerait à rien.

Clap de fin pour moi de cette première soirée à Art Rock.

Deuxième jour (dimanche)
Je me suis réveillée un peu fatiguée … Même quand je me couche à 2 heures du matin, je suis incapable de dormir plus tard que 7h45. J’ai quand même fait une balade à pied jusqu’au port du Légué, histoire de prendre l’air ( quelques kilomètres à pied aller-retour). Et le soir, il pleuvait des seaux…Heureusement la pluie s’était arrêtée pour le concert de  Jeanne Added.Je ne l’avais jamais vue en concert et je suis tombée sous le charme de sa voix. Envoûtante, magnétique , les qualificatifs me manquent.

Après , il y a eu le concert d’Angèle et ça a été la folie : un monde dingue, au point que ça faisait un peu peur, surtout que je m’étais mis en tête d’aller voir un autre groupe sur la scène B, BLOW. La traversée pour arriver jusque là fut épique mais je n’ai pas regretté mon choix car j’ai craqué pour la pop électro de ce groupe français.

Retour à la grande scène où les groupies d’Angèle s’égosillaient, chorégraphie à l’appui. Je dois vous dire qu’Angèle m’a vraiment impressionnée alors que je ne suis pas vraiment fan à la base. Elle a une énergie folle et a embrasé la foule ! Dommage que je n’aie pas de photo (pas le droit là non plus)… 🙁

Le dernier concert du festival était celui du rappeur Lomepal. La foule était dense et connaissait les paroles des chansons par coeur, c’était fou. Ce fut pour moi une découverte, avec des textes percutants.

Mais à Art Rock, ce qu’il y a de bien, outre le fait que le festival ait lieu en ville et soit donc facilement accessible, c’est qu’on y mange très bien, avec Rock’nToques !

Le rendez-vous gastronomique du festival a su cette année encore ravir nos papilles. 20 chefs (dont certains étoilés) et leurs brigades ont proposé plus de 20 créations culinaires à base de produits locaux et de saison. Charlie Winston a même participé à la création du menu du samedi soir… Je vous montre juste notre brunch du dimanche midi, qui me redonne faim rien qu’à voir cette photo ! Et le tout servi avec des sourires comme ça…Et puis tout d’un coup c’était fini. Le lendemain j’ai repris le train pour Rennes avec des centaines de photos et de la musique plein la tête.

Pour résumer, Art Rock 2019, c’était :

78 000 Spectateurs
41 000 entrées aux spectacles payants
10 lieux de concerts/spectacles/installations et expos
70 spectacles / expos / concerts

J’ai mis deux jours à récupérer mais je n’ai qu’une hâte : y retourner l’an prochain ! 😉

Et vous, les festivals, vous aimez ?

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :