Quelques gestes simples pour l’environnement !

La semaine dernière, je me suis retrouvée à discuter avec quelques personnes de ce qu’on fait pour l’environnement au quotidien. Il faut dire que je n’ai jamais autant lu d’articles sur le zéro déchet ou l’alimentation que ces derniers temps. Il y a, on dirait, une vraie prise de conscience qu’on ne peut pas continuer à démolir notre planète comme on l’a fait ces dernières années. Et puis une personne qui ne disait rien a lâché d’un ton sec qu’elle , elle ne faisait rien du tout et qu’elle n’en avait pas envie car c’était trop compliqué. Ca m’a complètement retournée, car elle a cru qu’on lui faisait la leçon alors qu’on échangeait juste quelques idées. En même temps, je ne comprends pas comment on peut ne pas se rendre compte que la situation est grave… Du coup j’ai eu envie de partager à travers ce billet mes petits gestes pour la planète.Je n’en suis pas au zéro déchet, hein, j’en suis même très loin mais bon, c’est déjà ça ! Je dois dire que tout ça a commencé avec la lecture du blog de Zenopia, qui fourmille de bonnes idées…Grâce à elle j’ai découvert ce livre qui m’a bien fait réfléchir :Même si je suis loin, bien loin des objectifs que ce livre fixe, j’essaie, comme beaucoup d’entre nous,  de faire quelques gestes pour la planète au quotidien :
Je vous ai déjà parlé de notre compost, on continue bien sûr à l’entretenir et nos vers de terre sont gros et gras (même si notre minette Savannah les ramène parfois à la maison… Elle ne chasse que les lombrics, les escargots et les mouches !). D’ailleurs, je n’achète plus de litière minérale pour les chats, je préfère acheter des sacs de granulés de bois destinés au chauffage, c’est super pour la litière car ça absorbe bien, c’est propre, ça ne colle pas au bac à litière et ça coute beaucoup moins cher  alors que c’est exactement la même chose que la litière végétale. En plus c’est vendu par sacs de 15 kilos, ça fait les muscles, c’est compostable, et il y a moins d’emballage à jeter.
Nous récupérons l’eau de pluie pour arroser notre petit jardin et projetons d’y d’installer un carré potager (il est acheté mais pas encore en service, on attend le printemps !)
Nous trions les déchets et essayons d’en produire moins. Nous avons banni les conteneurs en plastique, même s’ils nous en reste quelques uns que nous utilisons tant qu’ils sont en bon état. Les pots de confiture et les bocaux Le Parfait sont très utiles !
Une épicerie qui vend des produits en vrac vient d’ouvrir à Rennes : on amène ses conteneurs et ses sacs en tissu, donc pas de sacs plastique. Le magasin s’appelle Day by Day.
Nous utilisons une gamelle en  inox quand nous achetons des plats à emporter dans notre restaurant indien favori. Finies les barquettes en plastique qui atterrissent à la poubelle… J’ai eu l’idée d’acheter cette lunchbox après avoir vu que mes beaux-parents en utilisaient une quand ils allaient chercher des plats tout prêts chez l’indien du coin !Au boulot, j’ai mon mug isotherme qui me tient mon thé au chaud la matinée et qui m’évite d’aller boire le café (pas très bon) du distributeur de boissons. Encore des gobelets en plastique en moins !

Au travail encore, je récupère mes photocopies ou mes feuilles imprimées d’un seul côté et je fais faire des blocs de brouillon avec par le service imprimerie. En plus on peut avoir toutes les tailles, ça fait des feuilles pour les dessins de Canaillou et mes préparations de cours et je m’en sers aussi en petit format pour mes listes de courses.
Nous n’achetons plus d’eau minérale en bouteilles en plastique, nous filtrons l’eau du robinet. J’ ai encore une petite bouteille  qui me sert pour mes cours de RPM mais je la réutilise d’une fois sur l’autre.
Nous faisons du troc de plantes avec nos amis et nos voisins. Hello, jolie Pilea !Je fais pousser de la verveine citronnée dans mon jardin (et j’en file aux copines à la sortie de l’école même si j’ai l’air un peu louche quand je distribue mes sacs plein d’herbes séchées !)
Il m’arrive aussi de troquer des cours d’anglais pour un autre service, ou des gardes d’enfant.
Je me suis racheté un vélo sur Le Bon Coin pour éviter d’aller en ville en voiture, il faudra que je vous montre mon équipement ! D’ailleurs nous revendons pas mal de choses sur LBC ou Ebay, ou encore en vide-grenier…( j’avoue que j’en achète aussi mais moins qu’avant)
J’ai investi dans des lingettes démaquillantes en tissu trouvées chez Titval. Je vous les conseille, en plus elles sont très jolies. Et comme Titval est rennaise, ça nous a permis de nous rencontrer. D’ailleurs j’essaie maintenant de privilégier les petits créateurs, c’est souvent mieux fait et moins cher que la grande distribution.Et depuis que j’ai acheté ces lingettes, j’ai essayé de m’en faire moi-même grâce à ce tuto très bien fait trouvé chez Des miettes dans mon clavier. Voici le résultat : j’ai utilisé du joli tissu rapporté cet été de Malaisie et… des vieux bavoirs de Canaillou ! Je suis loin d’être experte, hein, alors soyez indulgents… ;). J’en ai profité pour faire des lingettes plus grandes pour débarbouiller Canaillou (voir paragraphe sur la pâte à tartiner au chocolat plus bas …). Ca fait des années que je n’achète plus de sopalin, j’utilise des essuie-tout en tissu.
Depuis que nous avons notre poêle à bois, nous utilisons beaucoup moins le chauffage au gaz et le système de double combustion fait que le conduit ne s’encrasse quasiment pas et que notre poêle pollue peu par rapport à un foyer ouvert. Et un feu de bois en hiver, c’est tellement agréable !
J’ai remplacé le déodorant par de l’huile essentielle de Palmarosa et je vais tester le dentifrice solide prochainement…Nous n’utilisons plus de gel douche mais du savon d’Alep ou mon savon ayurvédique au bois de santal qui marche aussi très bien pour les shampooings.
D’ailleurs nous ne nous soignons que par les huiles essentielles, les fleurs de Bach et l’homéopathie depuis des années et allons très rarement chez le médecin.
Avec les intolérances alimentaires de Caillou, je suis devenue experte en décryptage d’étiquettes alimentaires et j’en profite pour faire la chasse à l’huile de palme. Le Nutella, entre autres, c’est bel et bien fini, je vous assure que ça m’a calmée quand j’ai vu les plantations de palmiers à huile s’étendre à perte de vue en Malaisie. J’ai presque honte d’avoir proposé des recettes au Nutella sur ce blog à une époque…D’ailleurs il faudrait boycotter cette marque, ça les obligerait à utiliser autre chose que l’huile de palme . J’ai trouvé une pâte à tartiner au chocolat noir que Canaillou adore (oui, je sais, je peux aussi la faire moi-même !).Comme il ne mange pas de yaourts au lait de vache, je lui fabrique des desserts au chocolat à base de lait de riz. D’ailleurs j’en mange aussi, c’est très bon ! Ca revient beaucoup moins cher de les faire soi-même et on ne jette pas de pots en plastique.Je fais des confitures tous les ans, et cette année, exceptionnellement il nous en reste encore.

Nous mangeons de moins en moins de viande, d’oeufs et de produits laitiers, je sens qu’on est presque prêts à s’en passer complètement…En tout cas, on n’en mange pas tous les jours. Grâce à Canaillou, nous cuisinons d’ailleurs plus qu’avant et n’achetons pas de plats tout préparés en supermarché. De toute façon, ce n’est pas bon, j’ai l’impression de “sentir” le goût des additifs ! Vive les soupes, les dhals de lentilles, les poêlées de légumes…Et nous ne jetons jamais de nourriture.
Voilà, tout ça pour vous dire que même si j’ai encore beaucoup de progrès à faire, finalement ça fait beaucoup de petits gestes qui ne demandent pas énormément d’efforts. Et je vois que Canaillou trouve ça normal car il n’a connu que ça. J’espère qu’il continuera dans cette voie plus tard. Donc si on ne fait rien, c’est vraiment qu’on n’en a pas envie, non ?
Et vous, c’est quoi vos petits trucs pour l’environnement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestinstagram

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

20 réflexions sur “Quelques gestes simples pour l’environnement !

  1. Le composte on a, c’est tres pratique pour le potager et le proprio recupere l’eau de la pluie aussi: genial pour les fleurs et le potager! Je jette un minimum, n’achete rien de tout prêt, recycle les bouteilles, le papier ou commetoi j’écris au dos de ce qui avait été imprime. Au boulot en Gb, super tri: du papier, des gobelets etc. et a Maastricht on triait et… les techniciennes de surface mélangeaient les poubelles 🙁
    Certains sont hermétiques j’ai l’impression.

  2. Chaque petite goutte d’eau contribue à l’océan 🙂

    Je suis loin du zéro déchet aussi.. D’ailleurs, j’ai l’impression que depuis le retour de Noël, j’en suis encore plus loin qu’avant… Même si mon sac poubelle hebdo est loin d’être plein, il me semble plus lourd qu’avant. Je suis donc en plein questionnement pour savoir ce qui l’alourdit ainsi (et je ne pense pas que ce soit uniquement l’augmentation de ma consommation de thé et tisane durant les périodes plus froides..)
    N’ayant pas de jardin, je n’ai pas de compost (ceci dit, je n’en avais pas quand j’avais un jardin mais j’avais des poules).
    J’ai une collection de pots en verre de récup, je peine à les stocker « sans risque » mais j’ai récupéré des cagettes chez le primeur pour les poser dans les étagères du garage… Le tri me semble une évidence depuis bien longtemps…
    J’achète au max en vrac mais il y a peu de propositions vers chez moi et faire 25 km pour aller acheter en vrac ne me semble guère productif… J’achète mes fruits et légumes soit au magasin de producteurs, soit au marché. Par contre, je continue la viande et les produits laitiers, pas mal en circuit court ou chez des commerçants de proximité qui ont un réseau d’approvisionnement local. Mais je n’en prend pas systématiquement à chaque repas…
    Pas de vélo mais je privilégie la marche à pied qui me convient mieux (et est praticable que je sois dans mon village ou à Lyon pour le boulot).
    J’ai investi dans un joli « pot à eau » (ici, on ne dit pas broc… ) et n’ai pas acheté de bouteille d’eau depuis des années. On a des gourdes pour aller à l’extérieur (sport, école, balades, ..). Pour le bureau, on utilise de vraies tasses.
    Et j’ai un joli panier aussi qui me sert pour aller faire mes courses, pour aller à la librairie ou la médiathèque, pour emmener le verre au containeur… pour un peu tout en fait !
    Et une feuille de papier s’utilise recto verso avant de rejoindre la poubelle à papiers…

    Dans ton billet, je suis intriguée par la question de la litière pour chat. Vador utilise de la litière végétale. Or elle n’a pas la même tête que les granules de chauffage à bois. J’avais eu un sac de litière qui ressemblait aux granules : il n’a jamais voulu y aller (je l’avais finie en litière pour les poules ! )

    Les lingettes réutilisables : il faut VRAIMENT que je m’y mette !

    (je crois que j’ai écrit un roman 🙂 )

    1. Effectivement tous les chats n’adhèrent pas à la litière en granulés… J’ai commencé par la mélanger à la litière habituelle en mettant de plus en plus de granulés jusqu’à ne plus mettre que ça et maintenant les minettes sont habituées… 😉

  3. Et bien, je te trouve déjà très au point : j’ai déjà un peu parlé sur le blog de ce que je faisais ou pas, mais je devrais refaire le point aussi !

    1. Je pensais ne pas faire grand-chose mais finalement en faisant la liste, ce n’est pas mal. Je suis sûre que tu fais plein de choses dont tu ne te rends même pas compte tellement c’est devenu un réflexe !

  4. Pas mal ! Bravo à vous pour toutes ces bonnes habitudes !
    J’en suis vraiment bien loin, mais tu m’inspires 🙂

    J’aime beaucoup Day by day, même si les horaires ne sont pas compatibles avec les miens…
    Je salive devant tes confitures, j’adore tes jolies lingettes démaquillantes… et toutes ces initiatives qui ne se limitent pas à économiser mais qui sont sources de liens !

    Mais aussi, je ne résiste pas à faire une petite digression en faisant allusion au film que j’ai beaucoup aimé : « The lunch box » http://urlz.fr/4QWG
    Rien à voir avec l’environnement, mais il a « hanté » ma lecture de ton billet !

  5. Si je fais des efforts je suis encore loin d’être à ton niveau ! Pour l’eau, l’élimination du plastique je suis au top ! Je pratique de plus en plus la lutte anti-gaspi ! Je ne mange pas de Nutella mais à voir tous les conseils pour d’autres ^pâtes à tartiner j’ai fini par acheter celle que tu nous montres…je deviens accroc lol Bonne soirée Bisous

  6. Nous faisons si peu de choses, nous nous rendons compte en lisant votre billet ! Point de gaspillage alimentaire chez nous, nous faisons le tri consciencieusement, nous achetons et consommons de préférence local et refusons depuis longtemps les sacs plastiques….Mais il nous reste du progrès à faire !

  7. C’est super chouette comme bilan! La prise de conscience parfois tient a pas grand chose. Chez moi c’est la découverte du 6eme (et 7eme) continent! Quand j’ai vu les bouteilles de shampoing flotter dans l’océan je me suis dit que les miennes y étaient certainement! Sacré prise de conscience…
    On avance doucement mais on avance c’est le plus important…
    Comme dit Bénédicte Moret du livre « famille presque zero déchet : « ce n’est pas parce que vous en pouvez pas tout faire, qu’il ne faut RIEN faire. Faites ce que vous voulez, mais faites quelque chose…. »

    Et tes lingettes sont très chouettes 🙂

    Et j’adooooore ton philea….

    1. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de commenter chez moi…Je suis une quiche en couture et mes lingettes sont loin d’être aussi jolies et bien finies que les tiennes ! En Malaisie j’ai vu aussi des choses pas jolies jolies dans des endroits paradisiaques, ça m’a sidérée… Moi aussi j’aime mon petit pilea, j’espère qu’il va bien grandir ! 🙂

  8. J’aime beaucoup l’idée du troc de plantes!
    Pour ma part, je composte, je trie, nous avons chacun notre thermos, notre gourde ou notre tasse pour le travail. Au magasin, j’ai des sacs réutilisables pour tout et j’évite le suremballage.
    Le coup de la boite en inox pour les traiteurs, j’apprécie bien!

Laisser un commentaire