Cookies vegan sans gluten au chocolat noir

cookies 2Bientôt un an que nous connaissons les raisons des maux de ventre de Canaillou : il est intolérant au gluten, aux produits laitiers (vache, chèvre, brebis), aux oeufs de poule et aux noisettes. Son état s’est beaucoup amélioré depuis que nous faisons attention à son alimentation : on évite de lui donner les aliments en cause sans toutefois psychoter car de toute façon, même si à la cantine ils sont au courant, on ne peut pas dire qu’il ne mange jamais de gluten etc. Sinon, c’est le repas santé et on m’a prévenue que dès lors il ne mangerait plus jamais comme les autres : par exemple s’il y a poulet frites au menu (ce qui lui est autorisé), il n’en aura pas. Allez comprendre ! Du coup, dès qu’il y a quelque chose d' »interdit » à la cantine, il a des petits pois et des carottes à la place (et là il n’en peut plus, il en mange quasiment tous les jours !). J’ai arrêté d’essayer de me battre car la responsable commençait à me dire que c’était trop compliqué, tout ça (c’est vrai , c’est quoi ces gamins qui ne peuvent pas manger comme tout le monde !) et j’ai eu peur qu’on refuse à mon fils l’accès à la cantine. C’est quand même un peu inquiétant de voir que les responsables des cantines scolaires n’ont pas l’air de s’y connaître beaucoup en nutrition. Au début, je téléphonais régulièrement à la personne responsable au niveau de ma ville et elle devait faire des rappels à l’ordre à la cantine de mon fils ( ma popularité devenant inversement proportionnelle, vous l’aurez compris…)

En même temps, il y a des moments qui font plaisir : par exemple, Canaillou est souvent invité à des anniversaires et les parents des copains font l’effort de faire des gâteaux sans gluten. J’en suis tout émue !

Voilà, voilà. Alors à la maison, on fait attention. Canaillou prend un complément alimentaire pour renforcer sa flore intestinale, ça marche très bien. Et en un an j’ai beaucoup appris, beaucoup testé, tâtonné avec pas mal de ratés. Ca me fait parfois de la peine de me dire que mon fils n’a pas toujours l’air d’avoir beaucoup de plaisir à manger… Car on a beau dire, cuisiner sans gluten, sans oeufs et sans produits laitiers, ce n’est pas facile et j’ai l’impression de donner beaucoup d’importance au « sans ». Alors quand je teste une recette et que Canaillou aime, ça me donne vraiment envie de continuer.

cookies 1

C’est le cas avec la recette que je vous propose aujourd’hui : je voulais faire des cookies aux pépites de chocolat noir. J’ai trouvé une recette sur un blog américain, Running with Spoons, et je l’ai adaptée. En voici ma version (vous trouverez ici un tableau de conversion de mesures, le plus simple étant d’avoir des « cups » en plastique dans sa cuisine !) pour 12 cookies environ :

3/4 cup farine de riz semi-complet

1/4 cup farine de châtaigne

1/4 cup poudre d’amandes

1 sachet de levure sans gluten

1 pincée de sel

2 c.soupe d’huile de coco chauffée

1 petit pot de compote

1/4 cup sucre de coco

1 c.café de graines de chia avec 2 c.soupe d’eau

1 c.café d’extrait de vanille

1 paquet de pépites de chocolat noir ( 100 g)

Préchauffez le four à 180 °C . Mélanger les farines, la poudre d’amandes, la levure et le sel.

Dans un autre récipient, mélanger l’huile de coco, la compote, le sucre de coco, la vanille, les graines de chia et l’eau.

Ajouter au mélange sec , bien mélanger et ajouter le chocolat. Faire de petites boules de pâte et les aplatir pour les placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Mettre au four une dizaine de minutes, un peu moins si vous préférez qu’ils soient bien moelleux. Laisser refroidir et déguster.

cookies 3

Canaillou aime beaucoup, et moi aussi !

cookies 4

cookies 5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestinstagram

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

29 réflexions sur “Cookies vegan sans gluten au chocolat noir

  1. Je comprends la frustration de Canaillou car je suis moi même allergique à certains aliments comme le sarrasin. Exit, les galettes et même l’accès aux crêperies car la farine est très volatile et le SAMU m’a bien prévenu. La prochaine fois que mon chemin croise ce fichu sarrasin, s’ils ne sont pas là dans le quart d’heure, c’est fichu. Il faut faire attention aux intolérances car plus on est exposé, plus cela devient dangereux. Je pensais que le personnel des cantines était formé de nos jours… Bises

    1. L’allergie, c’est encore plus grave ! Un copain de Canaillou allergique au gluten s’est retrouvé aux urgences car il avait consommé à la cantine du cervelas contenant du gluten…Je décortique la composition de tout ce que j’achète car il y a du lait, des oeufs et du gluten dans beaucoup d’aliments, (le gluten donnant du moelleux, on en met dans tout !). En Bretagne ton allergie au sarrasin ne doit pas être facile à vivre… Bon courage, bises

  2. Mon alimentation est de plus en plus restreinte. Mais je suis adulte et j’emmène mon repas à la cantine…
    Je ne fais pas du tout la même recette. J’ai publié la mienne il y a quelques jours si ça t’intéresse.
    J’essaierai celle ci. Ça changera.

  3. Ce n’est simple ni pour Canaillou ni pour toi… et c’est moche que ce ne soit pas mieux pris en compte dans sa cantine, surtout qu’ils ne doivent pas être des milliers à y manger… N’étant pas confrontée au cas, je ne saurais pas te dire cependant si c’est mieux géré dans d’autres cantines/villes/écoles ou pas…
    Mais c’est chouette que tu trouves des recettes de gourmandises « spécial Canaillou » et ces cookies ont l’air fabuleux !

    1. Comme les repas sont livrés prêts à être réchauffés, dès qu’il y a un cas particulier, ça complique tout… Du coup je fais un effort à la maison pour que mon fils puisse apprécier la nourriture car parfois à la cantine il n’a que les fameux petits pois -carottes notamment quand le plat principal est à base de blé (lasagnes par exemple). On fait avec mais ce n’est pas drôle pour lui !

  4. J’ai suivi avec admiration ta quête de petits plats gourmands pour ton fils ! L’attitude des responsables de la cantine est inadmissible ! Le priver de poulet-frites est une vengeance pour les tracas que tu es sensée leur apporter non? Ingénument je pensais que toute cantine était supervisée par un diététicien compétent ! Heureusement Canaillou peut se régaler à la maison ! Bon mardi Bisous

    1. Le pire, c’est qu’à chaque rentrée, tout est à recommencer ! Je pense que c’est vraiment de l’ignorance, moi aussi je croyais que les cantines étaient encadrées par des diététiciens mais ce n’est apparemment pas le cas… Bisous !

  5. J’ai connu une jeune femme dont la fille était allergique à presque tout, elle dépensait des trésors d’énergie pour la nourrir, elle n’est plus allergique qu’aux fruits de mer mais certains aliments ont été réintroduits en milieu hospitalier, en vieillissant, je développe des allergies alimentaires, plus de crevettes chez moi.

Laisser un commentaire