De l’Orient à l’Occident

Les gens qui viennent à la maison remarquent des choses qui me paraissent maintenant banales mais qui apparemment les surprennent. Quand deux personnes d’origines différentes vivent ensemble, il y a évidemment des apports culturels qui entrent en jeu et qui se centrent notamment sur la cuisine.. Je vais donc vous présenter quelques exemples au cours d’une série d’articles.

Par exemple, comme j’ai épousé un Chinois (pour le résumé des épisodes précédents, c’est ici), dans notre cuisine , il y a un « rice cooker » :

Comme son nom l’indique, ça sert à cuire le riz et c’est hyper pratique car on peut aussi réchauffer le riz avec. Le riz est cuit juste comme il faut, voyez plutôt:

Jusque là, rien de bien étonnant, me direz-vous… Et là, je dégaine l’arme secrète, j’ai nommé « LE »  sac de riz. Car à la maison, point de petit paquet de riz de 250 ou 500g, même un paquet d’1kilo ne suffirait pas, bande de petits padawan ! Chez nous, voilà à quoi ça ressemble un sac de riz :

Oui, vous avez bien lu : nous nous coltinons des sacs de près de 23 kilos de riz (soit 2 Canaillous en convertissant à la louche), et je peux vous dire qu’un sac ne dure jamais très longtemps.

Et avec le riz, on mange plein de bonnes choses cuites à la vapeur. Ce midi, par exemple, boeuf au gingembre (vous devrez me croire sur parole):

La méthode est artisanale mais très efficace : on met de l’eau au fond de la casserole, un passoire en inox par dessus, un récipient genre Pyrex dans la passoire avec la viande, le gingembre et la sauce de soja dedans, un couvercle et on laisse cuire. J’oubliais, le torchon,très important,  pour éviter que trop de vapeur s’échappe par le couvercle. En plus c’est un mode de cuisson très sain, on ne rajoute aucune matière grasse !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestinstagram

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

17 réflexions sur “De l’Orient à l’Occident

  1. Pas mal ta méthode de cuisson à la vapeur, pas besoin d’investir dans un cuiseur-vapeur du coup!
    Moi j’utilise une sorte de marmite assez haute dans lequel se glissent deux autres marmites perforées comme une passoire avec un couvercle, ça revient au même. C’est vrai que c’est appréciable comme mode de cuisson, c’est sain, ça préserve les saveurs et les vitamines, bref, que du positif!
    Bon week-end, bises! 🙂

  2. En plus c’est vraiment très bon. On a d’autres recettes moins diététiques quand même… En fait on peut faire la même chose ( boeuf au gingembre ) au wok avec un peu d’huile de sésame, c’est délicieux ! Bon week end, Darkitty, bisous!

    1. Ah mais Sylvie il faut que tu suives des cours de rattrapage Star Wars !!! Un padawan, c’est un apprenti Jedi (genre qui ne maîtrise pas bien la Force quand il allume son sabre laser…). Allez, je te pardonne, je ne choisis pas le côté obscur, je te passerai le coffret DVD… Bisous de Yoda.

  3. cet article m’a replongé en enfance car chez mes parents, c’était exactement pareil avec mon papa vietnamien et ma maman française ! le rice cooker, les 25 kilos de riz achetés chez Tang Frères dans lequel on laissait toujours un bol pour doser ensuite le rice cooker, et le système D pour la vapeur.

Laisser un commentaire