Notre deuxième jour à Tokyo a commencé par une visite que nous attendions depuis des mois : le musée Ghibli ! Nous sommes tous fans des films d’Hayao Miyazaki à la maison (et aussi d’Isao Takahata) et nous rêvions d’aller voir cet endroit ouvert depuis 2001.
Sachez que l’on ne peut pas acheter de billets sur place. Ces derniers ne peuvent s’obtenir que sur réservation, et seulement de un à trois mois à l’avance. L’été, le musée est particulièrement populaire et j’avais donc dû passer par une agence. Il fallait proposer le plus de dates possibles pour avoir plus de chances d’avoir des places. Je n’ai su qu’un mois avant que nous avions obtenu les trois précieux sésames ! J’ai reçu les billets par UPS en juin.
Nous avons pris le train pour nous rendre à Mitaka, la petite ville dans la banlieue de Tokyo où se trouve le musée Ghibli. (Mitaka vaut une visite car on y voit vraiment la vie japonaise dans un environnement moins trépidant qu’à Tokyo. Nous y sommes d’ailleurs restés déjeuner après la visite du musée, et j’y ai trouvé de la jolie vaisselle japonaise en solde !)Une fois à la gare de Mitaka, nous n’avons pas pu rater le Neko Bus, un bus jaune couvert de dessins de Miyazaki. Il nous a déposés au musée juste à l’heure de l’ouverture (10 h), nous…et beaucoup d’autres visiteurs car une fois sur place, il faut faire la queue pour échanger nos tickets papier contre les “vrais” : chaque billet est constitué d’un petit morceau de pellicule d’un film des studios Ghibli ! Totoro accueille les visiteurs…Ici je dois vous prévenir que vous ne verrez pas de photos de l’intérieur du musée, photos et vidéos ne sont autorisés qu’à l’extérieur. Miyazaki veut que ce musée soit une expérience pour tous les sens, et je pense que si les photos étaient autorisées, on ne pourrait pas avancer car tout le monde ferait des selfies en permanence (oui, je hais les selfies !).Voici la description que fait Miyazaki du musée, dont la devise est “Let’s lose our way, together!” :

This is the Kind of Museum I Want to Make!

A museum that is interesting and which relaxes the soul


A museum where much can be discovered


A museum based on a clear and consistent philosophy


A museum where those seeking enjoyment can enjoy, 
those seeking to ponder can ponder, and those seeking to feel can feel


A museum that makes you feel more enriched 
when you leave than when you entered!


To make such a museum, the building must be…


Put together as if it were a film


Not arrogant, magnificent, flamboyant, or suffocating


Quality space where people can feel at home, 
especially when it’s not crowded


A building that has a warm feel and touch


A building where the breeze and sunlight can freely flow through
The museum must be run in such a way that…


Small children are treated as if they were grown-ups


Visitors with disabilities are accommodated as much as possible


The staff can be confident and proud of their work


Visitors are not controlled with predetermined courses and fixed directions


It is suffused with ideas and new challenges 
so that the exhibits do not get dusty or old, 
and that investments are made to realize that goal
The displays will be…


Not only for the benefit of people who are already fans of Studio Ghibli


Not a procession of artwork from past Ghibli films 
as if it were « a museum of the past »


A place where visitors can enjoy by just looking, 
can understand the artists’ spirits, 
and can gain new insights into animation
Original works and pictures will be made to be exhibited at the museum


A project room and an exhibit room will be made, showing movement and life
(Original short films will be produced to be released in the museum!)


Ghibli’s past films will be probed for understanding at a deeper level

The café will be…
An important place for relaxation and enjoyment


A place that doesn’t underestimate the difficulties of running a museum café


A good café with a style all its own 
where running a café is taken seriously and done right
The museum shop will be… 


Well-prepared and well-presented 
for the sake of the visitors and running the museum


Not a bargain shop that attaches importance 
only to the amount of sales


A shop that continues to strive to be a better shop


Where original items made only for the museum are found

The museum’s relation to the park is… 


Not just about caring for the plants and surrounding greenery 
but also planning for how things can improve ten years into the future


Seeking a way of being and running the museum 
so that the surrounding park will become even lusher and better, 
which will in turn make the museum better as well!


This is what I expect the museum to be, 
and therefore I will find a way to do it


This is the kind of museum I don’t want to make!


A pretentious museum


An arrogant museum


A museum that treats its contents 
as if they were more important than people


A museum that displays uninteresting works as if they were significant


Hayao Miyazaki
Executive Director
Ghibli Museum, Mitaka
En effet, le musée s’étend sur plusieurs étages et est conçu comme un labyrinthe. Le hall central est surplombé d’une tour qui permet de voir tous les étages.Il y a des ponts, des escaliers, des ascenseurs et des impasses.  On peut y assister à la projection de courts métrages qui changent régulièrement. Le film que nous y avons vu était “Mei and the Baby Cat Bus”, c’est une sorte de suite de Totoro. Quel plaisir de voir un film de Miyazaki sur grand écran, au Japon !
Cinq pièces permettent de comprendre la genèse d’un film d’animation , depuis les premières esquisses jusqu’aux storyboardx et aux techniques de coloration manuelle des planches de dessin.
Des aquarelles de Miyazaki sont punaisées aux murs, on a vraiment l’impression être dans son bureau. On peut feuilleter les storyboards de Ponyo ou du Tombeau des Lucioles (de Takahata). Il y a également des dizaines de cahiers remplis de photos et d’annotations : Miyazaki a fait beaucoup de recherches en prenant des photos de la vie quotidienne dans différents pays d’Europe. Des marchés français aux maisons bavaroises, c’est passionnant de voir la minutie de son travail. Il y a des dizaines de livres d’art, d’architecture… J’ai été surprise aussi de voir que rien n’est sous verre, on peut tout feuilleter.
Il y a une salle de lecture pour les enfants, remplie de livres pour ces derniers mais aussi un Neko bus géant en peluche sur lequel les enfants peuvent grimper, se cacher etc. Toutes sortes de machines peuvent être utilisées.
Il y a également un café (pris d’assaut quand nous avons voulu y aller) et un robot soldat, tout droit sorti du Château dans le Ciel ,qui semble monter la garde à l’extérieur.Nous avons passé un très bon moment au musée Ghibli, avec le sentiment d’être entré dans l’univers magique de Miyazaki. Canaillou a adoré, et nous aussi !

Ghibli Museum, Mitaka
1-1-83 Shimorenjaku, Mitaka-shi, Tokyo 181-0013, Japan

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :