Street food japonaise à Rennes avec Oïshi Kata

J’adore la cuisine japonaise mais je me rends compte que pour beaucoup de gens, elle se limite aux sushi, sashimi, tempura ou teriyaki  alors qu’il y a tellement d’autres mets délicieux au Pays du Soleil Levant…notamment la street food. Et si j’ai pu tester les street hawkers en Malaisie et à Singapour , je ne suis malheureusement encore jamais allée au Japon ! Il faut dire aussi qu’à Rennes, il y a des restaurants proposant de la cuisine japonaise mais c’est souvent très cher, ou alors c’est de la cuisine fusion qui manque d’authenticité (voilà, c’est dit !).
Alors quand j’ai entendu parler d’Oïshi Kata, un restaurant japonais proposant de la street food d’Osaka à Rennes, j’ai tout de suite voulu goûter…J’y suis donc allée ce midi avec mon fils et son amie.Heureusement nous sommes arrivés de bonne heure, il y avait encore de la place ! En effet à Oïshi Kata, c’est tout petit et la salle se remplit très vite. La déco est simple : lanternes en papier, origami, pages de manga collées sur le mur, on est au Japon. Martin, le chef, a travaillé à Osaka et officie en toute simplicité derrière le comptoir. Il fait tout tout seul, prend les commandes et prépare les plats en direct, tout en trouvant le temps de répondre gentiment à mes questions… On peut choisir entre des Takoyaki (bouchées au poulpe) et des Okonomiyaki (galette aux légumes avec poulpe, poulet ou porc ), ou encore le plat de la semaine. Le tout est accompagné de riz ou de légumes, ainsi que d’une boisson pour la formule du midi. J’ai choisi les Takoyaki, je n’en avais jamais mangé ! Elles sont cuites dans un moule spécial, et sont croustillantes à l’extérieur mais fondantes à l’intérieur… Mon fils et son amie ont pris des Okonomiyaki.Avec un accompagnement de légumes bio, le tout était vraiment excellent. On en a pris plein les papilles, c’était absolument savoureux, servi très chaud comme il se doit.
Le lieu ne désemplit pas mais tout se fait dans une ambiance très détendue, ceux qui n’ont pas de place emportent leur repas ou attendent que des places se libèrent en discutant.
Et ce que j’aime avec ce genre de cuisine c’est qu’on mange à sa faim sans excès, donc on se sent bien après. De plus, à 7,50 euros le menu étudiant, les prix sont plus que raisonnables…
Merci à Martin pour son accueil et sa cuisine ! Oishi kata desu ! C’était délicieux ! 🙂

Oïshi Kata

36, rue Jean Guéhenno

35000 RENNES

02 99 36 42 46

Ouvert du mardi au vendredi de 11h45 à 14h30 et de 18h45 à 21h30 et le samedi de 18h45 à 21h30. Vous pouvez aussi retrouver Oïshi Kata sur Facebook !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestinstagram

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

17 réflexions sur “Street food japonaise à Rennes avec Oïshi Kata

  1. Nous n’avons pas de restaurant japonais digne de ce nom dans les environs. Tes photos donnent envie d’y goûter ! Les rares fois où j’ai pu manger japonais , c’est en Suisse avec mon fils car l’Hom ne veut pas y goûter ! Sûrement une adresse à garder ! Bisous

  2. Le Japon est un pays que j’adorerais visiter également, une culture incroyablement riche et malgré les nombreuses critiques (quel pays peut se vanter d’être parfait ?), il y a énormément de choses dont on pourrait prendre exemple ici en France. Tes photos me donnent faim, ça a l’air absolument délicieux ! Je vais me renseigner pour voir s’il n’y aurait pas des street foods de ce genre aussi vers Nantes. Merci pour la découverte !

  3. Génial !
    J’aime beaucoup manger japonais (et je ne mange pas du tout de sushi ! ). Mes collègues parisiens connaissent plein de restos vraiment japonais autour du bureau (le genre de resto où le menu est écrit en japonais et traduit en français… ). J’ai vu la préparation des boulettes au poulpe mais je n’en ai pas encore goûté par contre !

  4. J’aurais adoré aussi, je pense. A Paris nous avons de bonnes adresses japonaises rue Sainte -Anne, j’ai envie d’y retourner maintenant…
    bonnes vacances!

  5. Les vrais restaurants japonais à Paris sont très onéreux mais rue Saint-Anne, je passe régulièrement devant un tout petit restaurant, qui ressemble à une gargote, mais l’odeur de la soupe me fait saliver.

Laisser un commentaire