Vous reprendrez bien un peu de compost ?

Cela fait un moment que je voulais écrire ce billet car je connais pas mal de gens dans mon entourage qui pensent que c’est compliqué de faire du compost. Mais pas du tout ! Je vais essayer de vous expliquer comment faire très simplement. Tout d’abord le compost, ce sont au départ des déchets organiques qui se décomposent grâce à de micro-organismes . Il faut donc en premier lieu un composteur.

1. Le composteur

0100089_hd

Le plus simple, si vous avez un jardin, c’est d’acheter un composteur. On en trouve quasiment partout maintenant mais c’est vrai que ce n’est pas très esthétique sauf s’il est en bois mais alors c’est hors de prix. Si vous optez pour la version plastique, le mieux est de le camoufler au fond du jardin ou sous une haie…L’inconvénient, outre l’aspect visuel, c’est la taille de l’engin qui peut quand même contenir de 400 à 800 litres !

file_name_106014

Si (comme moi) vous avez une cour de 40 m2 ou moins, ça devient plus compliqué. Il existe de petits composteurs, qui, pour le coup, sont vraiment tout petits (40 litres)…Mais vous pouvez aussi fabriquer votre propre composteur, ou pseudo-composteur comme l’explique très bien Nicolas sur son site : potagerdurable.com.

DSC09334-1024x768

Zéro investissement, je trouve que les cagettes sont vraiment une bonne idée ! Mon mari aussi a fabriqué un composteur mais avec des caisses en plastique : la première caisse a un fond découpé qui permet au composteur d’être en contact avec la terre… et les lombrics apprécient !

Je sais aussi que dans certains quartiers de Rennes ou aux alentours, il existe des composteurs communs sur les espaces verts autour des immeubles. Chacun vient y mettre ses épluchures !

resizedimage224168-MENHIR301

2. Le compost

Voici comment on fait chez nous. J’ai sous l’évier de la cuisine, à côté de la poubelle, un petit récipient dans lequel je mets tout ce qui est susceptible d’être composté : épluchures de légumes, de fruits, feuilles de salade flétries, coquilles d’oeuf mais aussi quelques sacs en papier (ça permet d’aérer le compost). Le marc de café, les feuilles de thé, même les sachets, peuvent être intégrés également. Surtout pas de viande ni de litière pour chat !

Tous les soirs, mon mari vide ce récipient dans le composteur… et c’est tout ! On remue un peu de temps en temps et on se sert quand on a besoin de jardiner. C’est vrai qu’au départ il faut un certain temps pour que le compost démarre, mais quand vous voyez que les vers de terre sont là, c’est bon, ils font tout le travail !

Nous nous servons de ce compost pour toutes nos plantations, je vous renvoie à ces photos de mon jardin. Je dois dire aussi qu’au fil des années nous avons eu quelques surprises : des plants de tomates, poivrons, melons ont poussé dans le compost, ainsi que des avocatiers (alors que je m’escrimais à vouloir faire germer un noyau d’avocat dans un bocal depuis des semaines !).

IMG_1472

C’est vraiment devenu un réflexe au point que si je ne suis pas chez moi, j’ai beaucoup de mal à jeter les épluchures à la poubelle…

Si vous voulez en savoir plus sur le compost, je vous conseille un petit livre très bien fait et plein d’humour : Le petit livre du Compost.

51WVzNwAaGL._

Le compost est présenté sous forme de recettes ! Pudding vapeur, assiette anglaise, méli-mélo, terrine de vers, sushi spécial … La chimie du compost est ainsi expliquée et détaillée, c’est très ludique et hyper simple.

Même en appartement, vous pouvez faire du compost, c’est le lombricompostage. J’ai trouvé un article très intéressant ICI

Voilà, vous savez tout ou presque ! Alors, êtes-vous fans de compost ou avez-vous déjà eu envie d’essayer ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestinstagram

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

36 réflexions sur “Vous reprendrez bien un peu de compost ?

  1. Une de nos voisines à un composteur géant en plastique. Tous les foyers des alentours ont à coeur de lui apporter les épluchures ! Quand quelqu’un veut planter quelque chose, elle donne un peu de compost ! Il est vrai que nous n’avons tous que quelques fleurs, pas de potager, rien ne pousse, avec ou sans compost ! Bonne soirée bises

  2. Lorsque je vivais en Champagne, la commune distribuait cet étrange contenair en plastique dans un but écologique. Pratique mais peu esthétique en revanche. Cette transformation de matière est assez étonnante, j’avoue ! Bises et bonne journée

  3. Ah oui, moi aussi j’avais le réflexe en partant de chez mes parents, et les meilleurs épluchures on les gardait pour nourrir les moutons d’en face… Chez moi, on n’a pas encore mis de compost et on n’a pas de mouton dans le coin, du coup ça me fait bizarre de jeter les épluchures à la poubelle… J’ai l’impression de gaspiller, alors que ce sont des déchets…

  4. Super l’astuce pour le fabriquer soi-même! Sur ma terrasse, je n’ai pas de composteur, mais si un jour j’ai la chance d’avoir un jardin, j’en veux un!!!
    Côté recyclage, à Montpellier, la commune ne fournit des containers à compost (oranges) que pour les « maisons de ville », donc on n’y a pas droit en appartement! C’est bien dommage! Avant, quand je vivais à Neuchâtel (Suisse), le compost était ramassé chaque semaine devant les maisons (dans des petites poubelles vertes)… ça sentait pas bon, mais au moins on ne jetait pas nos déchets organiques à la poubelle! Ah, et les lombricomposteurs, cela semble génial pour un petit espace!! Je vais lire ton lien sur le sujet.

  5. bonjour
    j ai vu d excellentes idées pour en fabiquer ne serait ce que les cagettes
    j ai un petit coin au jardin mais pas depuis longtemps
    bonne journée Lisa
    kenavo

  6. Quelle bonne idée d’en créer un soi-même!
    Chez nous, on est obligé de recycler: une poubelle pour le « reste », un sac pour les plastiques, un bac pour le verre, les cartons pour papiers/journaux, et une poubelle verte pour ce qui est compostable. Donc, comme toi, j’ai sous l’évier de la cuisine, un seau (les seaux de pop corn LOL) dans lequel je mets tout ce qui peut être composté. Et tous les 15 jours, ils passent chercher. mais on paie une taxe. Je devrais tout composter moi-même! Bon sauf que j’ai pas de jardin, juste qques plantes en pots…
    Bises

    1. C’est vraiment différent en Belgique, dis donc ! Ici beaucoup de gens s’arrangent entre amis ou voisins: on donne ses épluchures à quelqu’un qui a un jardin et qui te redonne du compost quand tu en as besoin pour tes plantes en pot ! Bises.

      1. Oui puisqu’on est obligé de recycler. Si par malheur tu mets un truc qui n’est pas censé aller dans le sac bleu des plastiques, ton sac reste devant ta porte! TRès bonne idée ces échanges ( ) voisins, d’ailleurs je vais voir si je peux utiliser le bac à compost du voisin 🙂 Biz

  7. Cela fait un moment que je songe à un lombricomposteur d’appartement, mais je n’ai pas encore osé franchir le pas. Quand je vois la tonne de déchets végétaux que je jette chaque semaine, je me dis qu’il serait grand temps de m’y mettre!

  8. Super article!
    Cette fois ci c’est sûr, je commence notre compost cette semaine…
    Je veux le faire depuis pas mal de temps, et tu n’es pas la première à dire que toutes sortes de plants apparaissent très rapidement…C’est vraiment super!

  9. Bon c’est fait! J’ai commencé mon compost il y a 2 jours, c’est l’idée des cagettes qui m’a incitée à le faire …
    C’est écolo et ça peut même être sympa en l’entourant de bois…
    La grosse question a été où le mettre…je fais le feng shui du jardin donc big problem!
    C’est aussi ça qui m’arrêtait, plus le composteur en plastique môche…
    Donc après études sur le net, il semble que la place la plus favorable soit à l’est par rapport à l’entrée du jardin, vers la zone sagesse, pour ceux qui peuvent être intéressés!
    Merci de l’idée et de l’article que je trouve super!

    1. Très intéressant, le lien avec le feng-shui ! C’est vrai que le problème du composteur c’est que c’est très laid, c’est une bonne idée de le camoufler en l’habillant de bois… Bon compost alors, donne-moi des nouvelles !

Laisser un commentaire