IMG_2013

Il fait un froid de canard et je passe mes journées chez moi à corriger des partiels…Autant vous dire que les chaussons fourrés sont de sortie (façon de parler !). Tout était bien planifié : premières copies récupérées lundi, correction intensive mardi et mercredi, sauf que…

Mercredi midi, la crèche nous appelle pour qu’on récupère Canaillou, à l’article de la mort (j’exagère à peine^^). Bon, finalement il avait 37°8 et pétait la forme à la maison…Il a quand même fait la sieste, ce qui m’a permis d’avancer dans mes corrections. J’ai malgré tout l’impression que quand on dit qu’on bosse à la maison, on ne nous croit pas !

Du coup aujourd’hui, j’ai mis le turbo et bien avancé. Il faut savoir que je déteste corriger les copies ou plutôt, je me mets la pression pour tout corriger dans la semaine, histoire de donner leurs notes aux étudiants la semaine d’après (généralement à leur grand étonnement, « Vous avez déjà fini, M’dame??? »).

Bref, j’ai tout un rituel pour ces fichues copies: je divise les tas en paquets de 10, et je corrige chaque paquet en deux fois : les exercices de grammaire d’abord parce que ça avance vite, et les exercices de compréhension et les essais ensuite. Je les recompte aussi beaucoup de peur d’en perdre une, ce qui ne m’est encore jamais arrivé (je touche du bois !).

Là, il m’en reste une vingtaine, donc je devrais avoir fini demain soir… Ouf ! Et je dois reconnaître que j’ai eu grand plaisir à corriger certaines copies, qui m’ont bien fait rire. Pour tout vous dire, j’ai donné un sujet d’écriture créative avec des mots imposés et j’ai récupéré quelques petits chefs d’oeuvre…

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :