Je n’ai pas attendu très longtemps pour aller voir le dernier film de Quentin Tarantino, Django Unchained…et je n’ai pas été déçue ! Je suis fan de ce réalisateur américain depuis que j’ai vu Pulp Fiction et je n’ai pas raté un seul de ses films depuis.

     DjangoUnchainedOfficialPosterPT

Pour ce film, Tarantino s’est inspiré, entre autres,  d’un film de 1966, Django, réalisé par Sergio Corbucci. L’acteur principal de ce film, Franco Nero, fait d’ailleurs une apparition dans le film de Tarantino.

django-unchained-2
L’histoire se passe juste avant la guerre de Sécession, l’esclave Django (Jamie Foxx) est acheté par le Dr King Schultz (Christoph Waltz), un chasseur de primes allemand qui a besoin que Django identifie des meurtriers, les frères Brittle. Il promet à Django de faire de lui un homme libre ensuite. Django espère quant à lui retrouver sa femme Broomhilda (Kerry Washington) dont il a été séparé.
Leur recherche les amène à Candie Land (!), la plantation de Calvin Candie (Leonardo Di Caprio), odieux et richissime propriétaire terrien qui organise des combats d’esclaves…Tarantino voulait depuis un moment déjà évoquer cette page peu reluisante de l’histoire américaine, c’est chose faite même si des réalisateurs comme Spike Lee (qui n’a pas vu le film) critiquent le « manque de respect » dont Tarantino fait preuve vis-à-vis du peuple africain-américain (notamment concernant l’usage abusif du mot « nigger », insulte raciste, dans ses films).

django-unchained-L-JgxPyc
Je ne vous en dis pas plus pour ce qui est de l’histoire somme toute assez simple. Tout l’attrait du film réside dans la manière dont il est tourné (style western spaghetti), la bande-son géniale, les scènes d’action, et  l’humour bien sûr. J’ai retrouvé avec plaisir les acteurs que j’apprécie beaucoup, surtout l’excellent Christoph Waltz (le nazi de Inglorious Basterds, c’était lui) et Jamie Foxx qui avait incarné Ray Charles dans le très beau film Ray. Et j’ai adoré Leonardo Di Caprio en méchant ! Tarantino s’est même donné un petit rôle, tant qu’à faire (jouer un cow-boy, le rêve !):

djangounchainednewpic6
C’est un film extrêmement violent mais , à part deux ou trois scènes vraiment insoutenables (que j’avoue n’avoir pas pu regarder), c’est de la violence de BD avec des éclaboussures grand-guignolesques.

django-unchained-picture03
Le film dure 2h45 qui passent très vite, donc si vous voulez passer un bon moment, courez-y !

django_unchained_by_dresdenshadow-d5ghymr
Je vous laisse découvrir la bande-annonce en V.O car si vous voyez le film vous vous rendrez compte que la langue est un élément très important  (tout comme dans Inglorious Basterds d’ailleurs). On va dire que je radote mais je trouve ça vraiment dommage de voir ce genre de film en V.F quand on voit (ou qu’on entend plutôt) le travail des acteurs pour prendre l’accent du Sud des Etats-Unis. Allez, regardez plutôt:

Si vous l’avez vu, vous avez aimé ?

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :