Cela fait très (trop !) longtemps que je ne vous ai pas parlé de séries. Non que j’aie arrêté d’en regarder, bien au contraire ! Récemment j’ai regardé la saison 1 de House of Cards (diffusée je crois sur CANAL + à la fin de l’été 2013).

House-of-CardsVoici le synopsis (Wikipédia) de cette série sur le pouvoir, adaptée d’un roman de Michael Dobbs. Je crois qu’il y a eu d’abord une version britannique d’ailleurs …

« Frank Underwood, membre du Congrès démocrate et whip du gouvernement à la Chambre des représentants, a aidé Garrett Walker à devenir président des États-Unis en échange de la promesse de devenir Secrétaire d’État. Mais, avant l’investiture de Walker, la chef de cabinet Linda Vasquez lui annonce que le Président n’a pas l’intention d’honorer sa promesse.Furieux, Underwood et sa femme Claire (qui comptait sur la nomination de son mari pour développer son groupe d’activistes environnementaux dans d’autres pays) s’adaptent pour détruire ceux qui s’opposent à leurs projets. Manipulateur, intelligent, parfois cruel, Frank se met donc à la recherche de pions pour mener sa croisade. Il trouve pour ce faire le député de Pennsylvanie Peter Russo, manipulable du fait d’une vie privée en morceaux, et la jeune et ambitieuse journaliste Zoe Barnes. Il va tracer sa route pour conquérir les sommets du pouvoir. »

Présenté de la sorte, cela peut paraître un peu austère alors qu’il n’en est rien ! Quand on sait que Frank et Claire Underwood sont interprétés par Kevin Spacey et Robin Wright, on a une petite idée du niveau de cette série passionnante où le cynisme est de mise.

house-of-cards-1

Petit détail qui a son importance: le personnage de Frank Underwood a la particularité de s’adresser directement au spectateur via la caméra. Je ne sais d’ailleurs pas s’il y a un équivalent français de l’expression « breaking the fourth wall » qui veut dire littéralement « briser le quatrième mur », c’est à dire le mur fictif transparent qui, par convention acceptée , complète les trois autres murs du studio où la scène est tournée. Je sens que je vire en mode prof là, oups!  Bref, Frank Underwood nous explique tout au long de la série le pourquoi et le comment de toutes ses manipulations, tromperies et trahisons. Il peut même aller plus loin… Avouons-le, les autres personnages ne sont pas à la hauteur et il y a beaucoup d’humour noir dans les confidences de Frank !

Voici les bande-annonces de la première et de la deuxième saison, saison qui sera bientôt diffusée sur Netflix (mais pourquoi est-ce qu’on n’a pas Netflix en France !)

Avez-vous vu et apprécié House of Cards ?

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :