J’ai publié tellement de billets avec des tonnes de photos dernièrement que je me retrouve un peu dépourvue une fois tous les articles parus. Le voyage de cet été est proche, certes, mais en attendant je n’ai plus de photos  à vous montrer. Alors pourquoi pas un billet lecture (c’est là que le blog lifestyle trouve tout son sens, me direz-vous, on peut toujours trouver une nouvelle source d’inspiration ! ) ?

J’ai lu les trois livres dont je veux vous parler depuis un bon moment déjà mais je n’ai jamais trouvé le temps de les évoquer ici…A noter que ces trois romans ont été publiés en anglais.  Je vous préviens, c’est du lourd !

My Absolute Darling

Commençons par un livre coup de poing, My Absolute Darling, de Gabriel Tallent. Pour un premier roman, ce jeune écrivain a frappé fort : l’héroïne, Turtle, 14 ans, vit quasi recluse avec un père incestueux en Californie. Ils vivent proches de la nature et loin de la société, le collège étant la seule occasion pour Turtle de côtoyer d’autres adolescents. Elle se lie ainsi d’amitié avec Jacob qui va lui donner le courage de tenter de quitter son monstre de père…
Paru en 2017, ce roman a reçu de nombreux prix et a fait beaucoup parler de lui. Sa lecture vous happe et vous déchire tour à tour, j’ai dû interrompre celle-ci par moments tellement certains passages sont à la limite du soutenable. C’est un livre magnifique, remarquablement écrit, plein de bruit et de fureur.

Idaho

Le deuxième roman dont je veux vous parler, c’est Idaho, par Emily Ruskovich.
Le personnage central de ce roman est Ann, la deuxième épouse de Wade. Ils vivent ensemble dans le nord de l’Idaho. Wade perd peu à peu la mémoire et Ann essaie de percer le mystère du drame qui a envoyé Jenny, la première femme de Wade, en prison. Qu’est-il arrivé aux deux filles de Wade et Jenny ? Le récit alterne entre les points de vue de Wade, Jenny et Ann. Ce n’est pas un roman léger (qu’est-ce qui m’a pris de le lire juste après My Absolute Darling !) mais l’écriture d’Emily Ruskovich est fascinante, mettant des mots sur l’indicible. La description d’un vieux camion rouillé suffit à poser une histoire…Un roman fort , qu’on ne lâche plus une fois commencé.

Windfalls

Je termine avec Windfalls, de Jean Hegland don’t j’avais déjà lu Into the Forest. Les deux héroïnes, Cerise et Anna, tombent enceintes. Cerise garde le bébé, Anna choisit d’avorter. On suit l’évolution de ces deux femmes que tout oppose et dont les vies finissent par se croiser. Dans cette belle histoire, Jean Hedland évoque les choix difficiles que les femmes ont à faire concernant la maternité, le travail, le deuil…Son écriture est passionnée, émouvante, touchante.

Bon, c’est vrai que ces trois romans ne sont pas vraiment des lectures légères ou faciles mais je les ai adorés. Les avez-vous lus ou en avez-vous entendu parler ?

Excellent week-end et courage pour affronter la canicule !

Pin It on Pinterest

%d bloggers like this: