L’expo Tim Burton à la Cinémathèque

J’ai enfin pu aller voir l’expo Tim Burton à la Cinémathèque ! Profitant des vacances scolaires, j’ai fait un aller-retour à Paris rien que pour ça (quand on aime…). Vive le TGV!

Vive les billets coupe-file achetés à l’avance aussi car il y avait du monde, beaucoup de monde… Pour remettre les choses dans leur contexte, j’ai découvert l’univers de Tim Burton sur le tard il y a quatre ou cinq ans. J’ai commencé par regarder bien sûr « Edward Scissorhands »(« Edouard aux mains d’argent ») et après j’ai tout vu… absolument tout, et je fais même maintenant un cours sur le cinéma de Tim Burton, c’est vous dire !

Ce qui m’attire chez ce réalisateur, c’est son côté atypique, décalé. Tim Burton est né à la fin des années 50 , il a grandi dans une banlieue de Los Angeles et a toujours vécu pour le dessin et le cinéma. Je suis fascinée par les constantes graphiques que l’on retrouve dans chacun de ses films (la spirale, les rayures noires et blanches, les damiers …) et bien que je ne dessine pas, son univers me « parle ». Il a un côté « vilain petit canard » , et il ne veut surtout pas changer !

Je suis toujours amusée de lire ce qu’il dit de ses débuts chez Disney dans les années 80. Il devait dessiner pour le film « The Fox and the Hound » (« Rox et Rouky ») et cela l’ennuyait prodigieusement.Je vous recommande d’ailleurs la lecture de ses entretiens avec Mark Salisbury, c’est passionnant.

Et l’expo alors ? Je n’ai pas été déçue, elle est à la hauteur du personnage ! J’ai été particulièrement intéressée par les vieux cahiers où il notait par exemple les titres des films qu’il voyait quand il était adolescent. Plus tard, il rédige aussi les scénarios de ses films de la même façon ! Tout a été gardé, conservé et ces « reliques » nous permettent d’être au plus près du processus de création de Burton.

Certains courts-métrages sont également projetés pendant la visite et j’ai ainsi pu découvrir « Hansel and Gretel », que je n’avais jamais pu voir avant.

Les petites figurines utilisées dans le court-métrage « Vincent », qui fut son premier film d’animation chez Disney en 1982,  sont exposées, c’est ce court-métrage que j’utilise dans mon cours pour mettre en avant les thèmes et motifs récurrents du cinéma burtonien.

Celles de « Corpse Bride » (« Les noces funèbres ») sont également exposées:

Tim Burton dessine partout, tout le temps ! C’est ce qu’on peut constater en voyant les « supports » variés qu’il utilise, papier à en-tête des hôtels ou serviettes en papier …

On peut aussi admirer certaines de ses créations comme les costumes et les créatures apparaissant dans ses films :

Les ciseaux d’Edward !

Les différentes têtes de Jack Skellington dans « The Nightmare before Christmas  » (« L’étrange Noël de Mister Jack » en français dans le texte…):

Les personnages thèmes de ses poèmes :

Et pour finir, cette énorme structure gonflable !

Je n’avais qu’une envie en sortant : regarder un film !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestinstagram

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

16 réflexions sur “L’expo Tim Burton à la Cinémathèque

  1. C’est un univers très étrange … comme ses films ! Je ne suis pas particulièrement fan mais j’ai quand même apprécié cette balade ! Merci.

  2. Je suis une grande fan de l’univers de Tim Burton, et il me tarde d’aller voir cette expo, j’ai déjà prévu mon séjour à Paris fin mai rien que pour cet événement, merci pour cet avant-goût, j’ai hâââââte! 🙂

Laisser un commentaire