Blogosphère, blogosphère…

Il y a une semaine j’ai publié ce billet coup de gueule  Ca m’énerve ! (coup de gueule inside) que j’ai écrit en dix minutes, parce que j’étais ulcérée par les réactions lues ici et là sur les réseaux sociaux, (réactions de blogueuses notamment  mais finalement presque tout le monde s’y est mis), suite à la publication de la vidéo de ce professeur interrompu en pleine interview par ses enfants, récupérés in extremis par sa femme, une Coréenne que beaucoup ont prise pour la nounou, sans se poser plus de questions. Rassurez-vous, je ne vais pas remettre cette vidéo sur le tapis  mais je voulais revenir sur les réactions suscitées par mon article et la manière dont j’ai vécu le fait que mon blog soit tout à coup lu par des gens auxquels je ne suis pas confrontée d’habitude.

J’écris d’ordinaire des billets plutôt tranquilles avec beaucoup de photos sur la Bretagne, les intolérances alimentaires, mes vacances en famille en Asie du Sud-Est, mes trouvailles de brocante, bref rien qui suscite la polémique. La semaine dernière, ce fut différent. Dans la seule journée de samedi  j’avais plusieurs milliers de vues de mon article, sans doute parce que, parallèlement,  la vidéo était en train de devenir virale. Ca a continué dimanche.
Puis le Huffington Post a repris mon billet et ça n’a fait qu’augmenter (j’allais dire “empirer” !). En plus de certains  commentaires sur le Huffington Post (auxquels heureusement je n’avais pas à répondre), certains lecteurs ont atterri sur mon blog et ont déversé leur agressivité, ça s’appelle des trolls. Notez que je fais bien la différence entre les lecteurs qui expriment un avis différent du mien, mais de manière courtoise , ce que j’accepte tout à fait puisqu’un blog est avant tout un lieu d’échange, et les trolls, qui n’ont pour but que de laisser libre cours à leur logorrhée, et s’expriment à grand renfort de majuscules et de points d’exclamation. Avec ceux-là, aucun dialogue n’est possible puisque seul leur avis compte, ils vont même prendre à parti les autres lecteurs, envoient des commentaires en rafale, et semblent n’avoir aucune autre occupation dans la vie que de passer leur temps à déverser leur fiel sur les réseaux sociaux (Twitter en particulier) et commenter sur le Huff Post ou les blogs qui ont le malheur de croiser leur chemin. J’ai quand même tenté de répondre calmement à ces commentaires.

J’ai aussi eu droit, et j’ai trouvé ça très drôle, à des tweets limite agressifs de blogueuses qui ne me lisent jamais d’ordinaire et qui, au vu des questions posées, n’ont même pas dû lire mon article sur la vidéo, mais ont vu que l’article était sur le Huffington Post. Je me suis refusée à répondre à ce genre de réflexions, Twitter n’étant pas vraiment, je trouve, un lieu de discussion constructif. Pourquoi interpeller quelqu’un sur Twitter alors qu’on sait très bien que la réponse ne tiendrait pas dans un tweet ? J’avoue que jusqu’ici je n’avais jamais vu ce côté de la blogosphère, en plus toutes les blogueuses que j’ai pu rencontrer dans la vie ou sur les réseaux sociaux sont géneralement très sympathiques !

Tout ça pour vous dire que ouf, ça y est, ça s’est calmé depuis deux ou trois jours et je commence à m’en remettre.  Mais j’ai tiré quelques conclusions de cette “aventure” :
– je ne regrette absolument pas d’avoir publié mon billet, j’ai eu l’impression d’être entendue par beaucoup de gens, j’ai reçu des mails de remerciements, on m’a dit que mon article faisait du bien, et ça c’est formidable. Certains ont également reconnu que ce billet leur avait fait réaliser qu’ils réagissaient parfois de manière stéréotypée, et c’était exactement le but de ma démarche : une prise de conscience.
– j’ai fait le ménage dans mes réseaux sociaux…
– ça m’a donné envie de continuer : après tout, c’est mon blog, si je me censure ici, c’est qu’il y a un problème.

Donc je crois que je continuerai à donner mon avis quand quelque chose me fera réagir. Et ceux qui n’aiment pas ça , vous savez ce qu’il vous reste à faire… 😉

Pour ceux qui comprennent l’anglais, voici une vidéo qu’un de mes fils m’a fait découvrir , sur les fameux trolls :

Excellent week-end à tous  ! Et merci mille fois aux copines qui m’ont soutenue par leurs commentaires ainsi qu’ aux lecteurs qui ont témoigné. <3

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestinstagram

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

33 réflexions sur “Blogosphère, blogosphère…

  1. Bonjour ! Je dois être la seule blogueuse à la ramasse, car je n’avais même pas connaissance de cette vidéo (que j’ai par ailleurs trouvée très amusante en lisant votre article plein de sagesse !).

    Hélas, le monde d’internet est ainsi fait, peuplé comme sur Terre de personnes bienveillantes et d’autres moins. Vous avez raison de vous concentrer sur votre joli blog, c’est la meilleure chose à faire !

    Bonne continuation,

    Marion

  2. Une expérience extraordinaire, dans tous les sens ! Faire un buzz sur le blog, ça fait plaisir – mais se voir confronté à la méchanceté c’est démoralisant. Internet permet aux imbéciles de s’exprimer et ils en profitent, malheureusement.
    Continuez votre blog intelligent !
    Bon weekend

  3. Je n’en reviens pas de ces réactions démesurées et je te félicite d’avoir gardé le cap durant toute cette aventure. Cela n’a pas dû être évident. Dis-toi au moins qu’il y a du positif dans tout ça. Outre le fait que tu as pu exprimer ton opinion et attirer l’attention sur une situation qui n’allait pas, ça a fait connaitre encore plus ton blog. C’est quand même dommage que ce qui fait polémique marche bien sur la toile quand tant de beaux articles sur d’autres sujets (comme ceux que tu écris habituellement) reçoivent moins de visites. Mais c’est la société dans laquelle on vit. Bisous et bon week-end, plus reposant je te le souhaite !

    1. Merci Nathalie. Ce n’était absolument pas calculé de ma part, ce buzz, car je n’avais pas conscience, quand j’ai écrit le billet, du côté viral de cette vidéo. J’espère que si certains visiteurs reviennent lire le blog, ce sera pour les bonnes raisons ! Bisous

      1. Tu m’etonnes. POmdepin a eu ca avec… des druides! Non mais allo quoi?!!!
        Les gens se défoulent, c’est vraiment le mot, derriere leur écran, le « cul » dans leur canapé, ils se croient tout permis!
        Et sur la video… comme dit mon père; en France, ce genre d’énergumènes ca vote.
        Mais restons positives; le weekend arrive 😉

  4. Don’t feed the troll… never !
    Moi je l’ai trouvé très bien cet article, j’ai découvert ton blog via ces posts qui menaient vers ton blog justement concernant ce journaliste. Et il s’est avéré que tu es bretonne, un mari viet, enfant eurasien, que tu aimes les brocantes et companie: exactement tt comme moi ! Parmi cette foule de couillus, y avait aussi des gens cools avec pleins de points communs avec toi !
    Biz

    1. Mari malaisien en fait mais sinon tout pareil ! Ça me fait plaisir de voir que des lectrices sympas sont venues me lire. Bienvenue dans mon univers et à très bientôt !

  5. Les réseaux sociaux sont peuplés de gens bien mais aussi de « trolls » qui ont manifestement des soucis dans leur vie et dans leur tête. Ta réaction était très juste et remettait les choses en place. J’imagine que devant une réaction d’une telle ampleur tu as dû te sentir un peu dépassée mais maintenant que tout se calme tu vas découvrir de nouvelles lectrices qui aiment les beaux blogs comme le tien 🙂 Bon week end bisous

  6. C’est dingue ! Je ne pensais pas que ton article plein de bon sens aurait pu susciter autant de réactions négatives. A la limite, si on n’est pas d’accord, on peut le dire poliment. Bref, le merveilleux monde d’internet et des gens cachés derrière leur écran…..

  7. C’est tout à fait cela : on peut ne pas être d’accord, on peut avoir un avis différent mais on doit l’exprimer avec courtoisie (et si le fait avec pédagogie, c’est la cerise sur le gâteau)…
    Tu as 100% raison : reste toi-même, écrit sur ce que tu as envie d’écrire..

    Une dernière remarque : chers trolls, si vous pouviez aller troller dans un espace clos qui vous serait réservé, ce serait assez sympa pour les autres ! vous voyez, un genre de réserve naturelle où vous pourriez laisser libre cours à vos arguties…

  8. Continue même dimension cela t a apporté un peu de désagrément l’important est quand même que ton blog est ton espace et que c’est bien de ne pas se censurer quand on a envie de s’exprimer et tu l’as fait sans polémique bisous et tres bon weekend sans trolls

  9. Certains remplissent l’inintérêt abyssal de leur petite existence en em… les autres… gratuitement et anonymement, bien entendu…
    Je trouve cela déplorable !
    Ton billet était très bien 🙂
    Belle journée Isa 🙂 Bisous

  10. La liberté d’expression s’arrête là où commence celle d’autrui… D’autant plus s’il n’y a pas de respect, peu importe les points de vue d’ailleurs.
    Contente que tu ne te laisses pas avoir par tous les trolls et que tu ressortes grandies de cette expérience (paraît que toute expérience est bonne à prendre).

  11. Cette vidéo m’avait fait rire, car un enfant, puis un 2e encore plus petit, puis la mère/nounou (en tout cas, la personne en charge des enfants au moment de cette interview) qui arrive en trombe, c’est vraiment du comique de répétition…. Je ne me suis pas vraiment posé la question de l’origine ethnique des uns et des autres.
    Tu as un blog bienveillant, et je comprends que tu te soies sentie envahie.
    Il y a au moins une autre blogueuse (très lue) que je ne lis plus que rarement car elle poste régulièrement des articles « politiques », au milieu de sa vie de famille ou des posts sponsorisés et ça mène toujours à un déchainement de fureurs : il y a ses lectrices qui la défendent comme une garde rapprochée, des trolls et des gens comme moi qui n’arrivent même pas à dire autre chose que la pensée acceptée par la blogueuse et ses suiveuses…
    Ca fait longtemps que je réfléchis à un billet sur les réseaux sociaux. Les gens s’ennuient. Avant (ou encore maintenant) ils discutaient au comptoir de leur café, au marché, en promenant leur chien. Maintenant ils sont en plus sur internet. Epuisant….

    1. Je pense aussi que le désoeuvrement est pour beaucoup dans le déchaînement de certains sur le Net, seul et triste exutoire… Les RS poussent tout un chacun à donner son avis sur tout sans réfléchir, je n’aime guère Facebook pour ça, sans compter ceux qui se plaignent de leurs insomnies etc…Epuisant, comme tu dis ! 😉

Laisser un commentaire